4
14 Jan
2010

Art érotique sans tabou à Miami Beach : le World Erotic Museum

Par Michel Julien | Catégories : Art, culture et histoire, États-Unis, Floride, Romantisme

Miami est une ville très sexy. Pas étonnant que l’on y trouve un musée de l’érotisme, le World Erotic Museum.

Naomi Wilzig, fondatrice du World Erotic Museum

Naomi Wilzig, fondatrice du World Erotic Museum

Le musée a été fondé par Naomi Wilzig, une collectionneuse âgée de 75 ans, veuve d’un riche banquier.

Passionnée d’art érotique depuis une vingtaine d’année, madame Wilzig voulait faire de sa collection personnelle un musée depuis de nombreuses années, mais trouver un local où aménager le musée n’a pas été facile.

« À Tampa et à St. Petersburg, nous n’étions pas les bienvenus, indique t-elle. À Miami, les propriétaires d’immeubles nous fermaient leurs portes, mais finalement, nous avons trouvé un local de 12 000 pieds carrés sur Washington avenue où nous avons pu nous installer. »

Naomi Wilzig a gagné son pari, le musée est rapidement devenu une attraction importante à Miami Beach. « Aujourd’hui, maintenant qu’il attire une foule de visiteurs, tout le monde en est fier et tout le monde veut le promouvoir! »

En tout, ce sont 4 000 pièces provenant de plusieurs cultures qui sont exposées au musée. Certaines de ces pièces datent de 500 ans avant notre ère!

musée de l'érotisme Miami

Un fauteuil aux attributs sexuels

Parmi les pièces les plus intéressantes : des godemichets anciens en terre cuite et en jade, un ensemble fauteuil et pouf aux attributs plus que suggestifs, d’étonnates gravures asiatiques et le fameux sexe géant en plexiglas blanc, arme du personnage meurtrier dans l’une des scènes les plus violentes du film de Stanley Kubrick, A Clockwork Orange.

Satyre attrapant une jeune fille.

Satyre attrapant une jeune fille.

Les objets d’art érotique présentés au World Erotic Museum ne sont pas tous de très bon goût. Certains sont d’un kitch qui fait sourire plus qu’il ne suscite l’admiration.

Toutefois, la grande majorité des oeuvres présentées nous propose un voyage instructif et sans tabou du monde de l’érotisme.

En faisant le tour de la collection du World Erotic Museum, ont découvre que notre génération n’a rien inventé au point des pratiques sexuelles et que les générations précédentes, même celles d’il y a plusieurs siècles, savaient profiter des plaisirs charnels.

4 commentaires
Ajouter un commentaire »

    1.
  1. […] This post was mentioned on Twitter by Marie Julie Gagnon and Michel Julien, Coup de coeur monde. Coup de coeur monde said: Art érotique sans tabou à Miami Beach : http://www.coupsdecoeurpourlemonde.com/2010/01/art-erotique-sans-tabou-a-miami-beach/ […]

  2. 2.
  3. Bonjour
    C’est un grand bonheur de tomber sur votre site (par hasard) puisque j’étais en
    fait à la recherche de forum.
    Je suis femme et peintre et si j’ai choisis de me consacrer à la peinture érotique
    en revanche , ce n’est pas par hasard mais sans doute parce que les tabous ont
    la vie dure ,en particulier celui relatif à la sexualité.
    Par conséquent,je vous invite à visiter mon site (fait avec peu de moyens) certes
    mais avec tout mon coeur.
    N’hésitez pas à me faire part de vos impressions.
    Merci et bonne continuation.
    Votre collection est formidable
    Dani

  4. 3.
  5. Merci pour votre collaboration et votre gentillesse.

    Une grande dame est décédée en ce mois d’avril, Madame Naomi Wilzig,

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Monde
Influenza Réalisation :