9
1 Fév
2010

Photo de voyage : quel matériel apporter? (Édition 2010)

Par Michel Julien | Catégories : Photo de voyage

Une nouvelle version de cet article a été publiée en février 2011. Vous la trouverez ici.

« Quoi apporter comme matériel photo en voyage? ». Voilà une question que l’on me pose souvent.

Pour pallier à toutes les situations, il faudrait apporter un appareil réflex numérique, un zoom grand-angulaire, un zoom trans-standard, un zoom télé, quelques objectifs très lumineux, tels qu’une 85mm f/1,8 et un 300mm f/2,8 et, pourquoi pas, un objectif macro-photographique.

Bien sûr, il faut aussi parfois un flash, un télécommande avec ou sans fil, quelques filtres, un trépied et des cartes mémoire. Pour pallier à un bris, une perte ou un vol, il faut aussi emporter un second appareil photo.

Tout ce matériel peut être rangé dans un sac de format «carry-on». Du côté taille du bagage, ça va, c’est accepté par la plupart des compagnies aériennes en tant que bagage de cabine, mais pour ce qui est du poids, avec ses 13 kg au total, ça dépasse le maximum, c’est certain. Alors, il faut faire certains compromis.

Pour les photos à la plage, un appareil compact=

À la plage

Si je vais à la plage à Cuba par exemple, sachant que presque toutes mes photos seront prises à l’extérieur et au grand soleil, je n’apporte que mon bon vieux Canon G10, un appareil compact aujourd’hui remplacé par le G11.

Si les conditions permettent la plongée, j’apporte aussi le boîtier sous-marin dédié à cette appareil photo. Ce boîtier étanche a aussi l’avantage de protéger mon G10 du sable ou d’une éventuelle averse de pluie.

Peu importe où je vais, j’apporte toujours ce petit Canon, même si j’apporte mon appareil réflex. Le G10 est un «back-up» parfait et souvent même, c’est le seul que j’apporte en vacances à la plage, tel que je l’expliquais dans un billet publié sur mon autre blogue, Coup de coeur pour le Québec.

En ville

Si je vais en ville, à Marrakech, à Miami ou à Vienne, j’apporte mon meilleur appareil photo, un Nikon D700, un objectif zoom 24-70mm f/2,8, un 70-200mm f/2,8 et un télé-convertisseur TC-17, qui multiplie par 1,7 la puissance de mon 70-200mm.

Un trépied léger et compact en fibre de carbone et un flash complète le tout.

Ainsi équipé, je peux photographier l’intérieur d’une cathédrale sans utiliser de flash grâce à la grande ouverture de mon 24-70mm lumineux et à la grande capacité à photographier en très faible lumière de mon D700.

Avec mon 70-200mm, je peux isoler un détail architectural ou un personnage, même dans la pénombre. En ajoutant le télé convertisseur, les sujets éloignés, tels que des animaux sauvages, sont à ma portée.

La nuit venu, le trépied me permet de longues expositions, tandis que le flash viendra éclairer les scènes trop sombres.

Pour la photo en nature, où il faut marcher sur de longue distance, un harnais est préférable à un sac photo

Pour la photo en nature, où il faut marcher sur de longues distances, un harnais est préférable à un sac photo.

Dans la nature

Pour un voyage de découverte de la nature, dans les Everglades ou à Yellowstone, il faut un peu plus de matériel spécialisé.

Il me faut le même matériel que pour les photos en ville, mais j’y ajoute ma 300mm f/2,8 pour les photos d’animaux (super avec le TC 17), un solide trépied équipé d’une tête de type gimbal (géniale avec les lourds téléobjectifs) et un objectif macro 55mm f/2,8 pour les fleurs et les petites bestioles.

Pour transporter le tout, je préfère un système de harnais, plus confortable, au traditionnel sac photo.

Des compromis, toujours des compromis

Sachez que peu importe le choix que vous ferez, ce sera toujours un compromis. Vous emportez des tonnes de matériel? Ce sera trop lourd, trop encombrant et cher. Vous n’emportez qu’un appareil miniature? Alors, vous économiserez, mais vous serez limité.

Quel compromis vous êtes en mesure d’accepter? Alors ça, c’est vous qui le savez!

Parmi tous les compromis possibles, voici donc trois suggestions :

  • Ensemble polyvalent et très performant à haut budget (4 500 $) : Un appareil photo réflex numérique moyen de gamme, mais de format réduit tel que le Nikon D90. Cet appareil photo qui partage le même capteur que le D300s, beaucoup plus cher, offre une excellente qualité de photos de même que la vidéo HD. Au D90, j’ajouterais un objectif zoom 17-55mm f/2,8, un 70-200mm f/2,8 et un télé-convertisseur TC-17. Un trépied léger et compact en fibre de carbone et un flash complèterais le tout.
  • Ensemble polyvalent et performant à moyen budget (2 000 $) : Un Nikon D90 auquel j’ajouterais un objectif zoom 18-200mm, tel que ceux qu’offrent Nikon et Sigma, ou encore l’excellent 18-270mm de Tamron. Ces objectifs couvrent une très large gamme de focales, du super grand-angle au puissant téléobjectif, en plus d’être stabilisés. Pour compléter : un GorillaPod (sorte de trépied adaptable à toute sorte de situations), un petit flash et le sac de transport le discret possible (nul besoin que ce soit un véritable sac photo).

Notes :

  • Je ne bénéficie d’aucune commandite. Les appareils photo mentionnés ci-haut sont ceux que je recommande parce que je les connais bien. Sans doute que les modèles équivalents d’autres manufacturiers reconnus feraient tout aussi bien l’affaire.
  • Vous avez des questions? N’hésitez pas à les poser dans la section Partagez votre avis de ce billet, ça me fera plaisir d’y répondre.

9 commentaires
Ajouter un commentaire »

    1.
  1. Ce n’est pas évident du tout à gérer quel matériel apporté et dans quelle situation! Personnellement là où j’ai le plus de problèmes, c’est durant les longues randonnées de plusieurs jours avec un sac dos en autonomie totale. Avec un peu moin de 40lbs sur le dos sans le matériel photo, la décision de prendre un objectif ou non est encore moins facile.

    Mon kit tout terrain est constitué de ma 24-70 mm f2.8, ma 10-22 mm f3.5-4.5 et mon Canon 50D. J’apporte quelques fois ma 50 mm f1.4 vu son faible poids, c’est moin difficile sur le cou pendant les longues marches, mais ce n’est pas ma lentille favorite.

    Mais ce n’est pas encore au point, j’ai l’appareil photo qui se balance autour de mon coup et cogne sur ma poitrine en plus, l’appareil se met sous tension tout seul vu le positionnement des boutons au bas de l’écran. Je suis à regarder du côté des «toploader» qui s’installent par devant sur la poitrine, comme un sac à dos, mais je ne suis pas encore convaincu que c’est la bonne solution.

    Bref, ce n’est pas facile 🙂

  2. 2.
  3. Super article Michel. Ca resume bien les possibilités et combinaisons possibles avec les produits actuel sur le marché. Je crois bien qu’il va falloir que je fasse une certaine mise à jour de mon matériel!

  4. 3.
  5. Luc, tu devrais regarder du côté des toplaoders, en effet. Thintank en fait des bons, mieux conçus et moins encombrant que ceux de LowePro. Pour ma part en randonnée sur les terrains difficiles et en ski, c’est la solution.

  6. 4.
  7. Merci! Tu fais un excellent travail pour faire connaitre le Québec, c’est toujours un plaisir de te lire et d’écouter ton émission!

  8. 5.
  9. geniale avec les lourds teleobjectifs -> intéreessant tout ça 🙂

  10. 6.
  11. je n ai pas de commentaire à faire mais je veux m acheter une caméra bonne et efficace caméra
    pas compliqué ,facile à utiliser ,pas trop pesante, mais qui prend de très belle photo et des photos assez loin car je vais en Alaska.
    Je ne suis pas professionnelle de la photo du tout..Je suis du type
    il faut que cela zoom seul un clic et up c est fait. J ai une 6 méga pixels.

    Quelle serait ta suggestion d achat?

      6.1.
    • Il y a de nombreux choix qui s’offrent à vous! Quel est votre budget?
      Vous savez que plus votre appareil photo aura de possibilités et plus il sera sophistiqué, plus complexe il sera!

      Donnex-moi votre budget et je vous ferai quelques suggestions.

  12. 7.

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Monde
Influenza Réalisation :