0
23 Avr
2010

Miami, capitale du nightlife

Par Michel Julien | Catégories : États-Unis, Floride

À juste titre, Miami s’est taillée une réputation de capitale du nightlife. Ville cosmopolite, elle propose des bars et des discothèques pour tous les goûts et tous les budgets.

 

Miami capitale du nightlife

Une soirée endiablée au Nikki Beach Club de Miami Beach.

La variété n’est pas le principal facteur de l’ascension de cette ville de Floride au Top-10 de la vie nocturne, c’est plutôt l’ambiance de fête qui y règne 24 heures sur 24.

Sur la plage et dans les rues de South Beach, le quartier Art Déco de la ville, des recruteurs identifient les clients potentiels et leur distribuent des invitations pour des soirées dans les night-clubs du voisinage.

À partir de la tombée du jour, le recrutement s’intensifie.

Si un recruteur passe à côté de vous sans sembler vous remarquer et offre une invitation à vos voisins de plage, c’est simplement que vous ne correspondez pas à la clientèle visée par ce night-club et que vous ne vous y sentiriez pas à votre place de toute façon.

À Miami, tout est affaire de look. Si vous ne correspondez pas à la clientèle préférée de l’établissement, vous risquez de faire la file longtemps et de voir de nombreux autres intéressés passer le cordon rouge avant vous.

La raison de cette politique n’est pas aussi superficielle qu’elle n’y paraît. Les administrateurs de boîtes de nuit savent que ce qui fait la popularité d’un établissement, c’est l’ambiance qui y règne. Et pour qu’il y ait une ambiance de fête, il faut réunir des gens qui se ressemblent.

L’idéal, c’est d’être sur la fameuse liste, celle que le portier consulte pour savoir s’il doit vous laisser entrer en premier ou s’il vous fera patienter des heures.

Pour savoir dans quel club aller et être sur sa liste d’invités, demandez conseil au concierge de votre hôtel. Tout connaître de la vie nocturne de la ville et conseiller ses clients, c’est son travail.

Un coup de téléphone de sa part et vous serez inscrit, même que dans bien des cas, vous n’aurez pas à payer de frais d’entrée.

Une fois à l’intérieur du club que vous rêviez de visiter, ne vous étonnez pas de voir de nombreux clients debout avec leurs cocktails alors qu’il reste de bonnes places assises.

À Miami, comme dans bien d’autres capitales du nightlife, les fauteuils et banquettes des boîtes de nuit sont réservés aux groupes de clients prêts à acheter une bouteille d’alcool à 250 $ et plus.

Pour cette somme, on vous apporte une bouteille de vodka ou de gin, des verres et deux ou trois carafes de jus pour que vous puissiez préparer vos propres cocktails.

Bien que l’on trouve de nombreux bars à Miami Beach, plusieurs autres boîtes de nuit sont regroupées dans le quartier du design.

Parmi les boîtes à la mode au moment d’écrire ces lignes, le Liv, installé dans l’hôtel Fontainebleau de Miami Beach, et les Bardot, White Room, Cafeina et The Vagabond de Miami.

Aucun commentaire
Ajouter un commentaire »

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Monde
Influenza Réalisation :