0
20 Août
2010

Des Vikings en Amérique!

Par Michel Julien | Catégories : Art, culture et histoire, Canada

Au nord-ouest de l’île de Terre-Neuve, dans une baie de l’Atlantique Nord, Parc Canada abrite les ruines de la première colonie européenne du Nouveau Monde.

Les vestiges authentiques des huit bâtiments d’un ancien avant-poste scandinave sont présentés dans l’état où ils ont été découverts, mais pour mieux comprendre le mode de vie des navigateurs vikings, certaines de ces habitations ont été recrées de toutes pièces en utilisant les matériaux et les techniques d’origine.

Lors de ma visite, le brouillard enveloppait les lieux. Dans ce décor plus vrai que nature, je me suis senti projeté en plein XIe siècle. Des comédiens en costume d’époque reproduisaient fidèlement les activités des Vikings.

Vikings en Amérique

Certaines des habitations de L’Anse-aux-Meadows ont été recrées à coté des ruines de l’ancien village viking.

À l’intérieur de l’une de ces longues maisons recouvertes de tourbe, une femme préparait un repas. Dehors, un marin barbu portant épée, casque et bouclier réparait une barque. Criant de réalisme.

Chacun des comédiens animateurs du parc tient le rôle d’un personnage historique. On retrouve Harald, le menuisier et forgeron; Kol, le fermier; Bjorn, le capitaine; Thora, son épouse; Astrid, l’esclave; et Gunnar, le second.

Les animateurs exécutent les tâches qui étaient attribuées à leurs personnages et répondent aux questions du public.

Au centre d’accueil, une exposition permet de voir des artefacts trouvés lors des fouilles ainsi que d’autres objets d’origine scandinave.

On peut aussi contempler une maquette du site tel qu’il était à l’époque des Vikings et avoir un aperçu des activités auxquelles ils s’adonnaient. Un film documentaire raconte l’histoire de la découverte de ce lieu historique.

Selon les historiens, la colonie de Terre-Neuve servait d’escale aux Vikings en route vers le Vinland.

Au début des années 1960, peu de gens avaient cru l’historien Helge Ingstad quand il avait prétendu que l’explorateur viking Leif Eriksson s’était établi à Terre-Neuve autour de l’an 1000.

Basée sur la saga scandinave du Vinland, l’hypothèse du docteur Ingstad s’est vérifiée quand il a découvert, à L’Anse-aux-Meadows, d’étranges bosses et crêtes recouvertes d’herbe qui lui rappellaient des ruines de maisons.

Il s’est avéré qu’il s’agissait bel et bien de l’ancienne colonie et en 1977, l’endroit devenait un lieu historique national. En 1978, les vestiges archéologiques étaient déclarés site du patrimoine mondial par l’UNESCO.

Bien que l’établissement viking de L’Anse-aux-Meadows ait été la première colonie européenne sur le continent nord-américain, elle n’a pas été seule bien longtemps.

Selon les historiens, la colonie de Terre-Neuve servait d’escale aux navigateurs scandinaves en route vers le Vinland, un territoire nommé ainsi à cause de la présence de nombreuses vignes. Or, il n’y a jamais eu de vignes à Terre-Neuve. Le Vinland se trouvait donc plus au sud, là où la vigne pousse à l’état sauvage.

De nombreuses théories ont été avancées sur la situation géographique du Vinland. Certaines le situent au Nouveau-Brunswick; d’autres, aussi loin qu’à l’île d’Orléans, près de Québec.

À ce jour, aucune autre preuve de la présence des Vikings en Amérique n’a été confirmée, mais une équipe d’archéologues travaillent présentement sur un possible site viking au sud de Terre-Neuve.

Aucun commentaire
Ajouter un commentaire »

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Monde
Influenza Réalisation :