2
12 Août
2010

Paris : vrai ou faux?

Par Michel Julien | Catégories : France, Trucs et conseils

On l’a tous lu ou entendu : à Paris, les chauffeurs de taxis sont grossiers et les garçons de café sont désagréables. Les trottoirs sont souillés de cacas de chiens et tout est fermé en août. Préjugés ou vérités?

Bien sûr, nous n’avons fait qu’un court séjour à Paris. Certes, cela ne fait pas de nous des experts.

Voici tout de même ce que nous avons observé.

Ah! Paris!

Ah! Paris!

Les chauffeurs de taxis parisiens ne sont pas courtois

Faux, du moins avec les touristes que nous sommes. Dans le TGV vers Paris, nous avons lu dans le journal que les chauffeurs de taxi parisiens figurent parmi les moins courtois des grandes villes d’Europe.

Surprise alors de n’avoir rencontré que d’aimables chauffeurs lors de nos nombreuses courses. Tous étaient souriants et parfaitement polis. Peut-être sont-ils plus polis avec les étrangers qu’avec leurs compatriotes.

Les serveurs des cafés parisiens sont tous désagréables

Faux. Lors de notre séjour dans la Ville Lumière nous avons visité des tas de cafés, bistrots et restaurants. À chaque fois, le personnel était tout à fait charmant. Souvent même, on nous a surpris avec de petites attentions particulières.

Tout le monde dit que les garçons de café parisiens sont bêtes et méchants, mais, heureux que nous sommes, nous n’en avons pas rencontrés!

À Paris, tout est fermé en août

C’est assez vrai. Du peu que l’on s’éloigne du Paris touristique, on voit bien des restaurants et magasins fermés pour le vacances. À Saint-Germain, 90% des galeries d’art étaient fermées pour plusieurs semaines.

Il faut faire très attention où l’on met les pieds quand on marche à Paris

Plutôt faux. Sur les kilomètres de trottoirs que nous avons parcourus dans Paris, nous n’avons dû modifier notre trajectoire pour éviter les déchets canins qu’en de rares occasions.

Votre expérience à Paris a été différente? N’hésitez pas à commenter!

2 commentaires
Ajouter un commentaire »

    1.
  1. Salut Michel,

    Et l’odeur de Paris? Est-ce que l’omniprésence des véhicules carburants au diésel, gazoil là-bas, se fait toujours sentir? Moi c’est une des choses, en plus des murs souillés, qui m’avait le plus marqué de cette ville pourtant si romantique et riche d’histoire.

  2. 2.
  3. @ Richard : Nous n’avons pas été incommodé par le diésel. Il faut dire que le traffic n’était pas trop intense étant donné les vacances des Parisiens!

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Monde
Influenza Réalisation :