1
29 Sep
2010

Qu’est-ce qu’on mange… à Vienne

Par Michel Julien | Catégories : Autriche

Il n’y a pas plus parisien que les croissants et pas plus viennois que les schnitzels. C’est vrai, mais en même temps, ce n’est pas uniquement ça la cuisine à Vienne.

Introduits à Versailles par la reine Marie-Antoinette, qui était d’origine autrichienne, les croissants avaient été créés à Vienne pour célébrer la victoire de l’Autriche sur l’envahisseur turc, symbolisé par le croissant de l’Islam. Quant aux fameux schnitzels, ces escalopes de porc pannées sont originaires de Milan.

Les schnitzels figurent toujours au menu des familles viennoises, restées très attachées à leur cuisine traditionnelle.

Cette cuisine viennoise traditionnelle, on la retrouve aussi dans de nombreux restaurants de la capitale autrichienne. L’un d’eux, Bretzel, prépare ces plats lourds mais savoureux. Les schnitzels, les saucisses et la viande de porc sont à l’honneur.

cuisine Vienne

Au Weibel’s Wirthaus, on sert des produits frais et locaux tels que les asperges blanches.

Pour une bouffe typiquement viennoise, mais un peu plus raffinée, on peut se rendre au Weibel’s Wirthaus, un petit établissement qui se fait un devoir de ne servir que des produits frais et locaux tels que les asperges blanches.

Le service y est poli, ce qui n’est pas toujours le cas à Vienne. De plus, la carte des vins propose plus de 400 étiquettes.

Chez Julius Meinl am Graben, on retrouve la gastronomie viennoise la plus raffinée. Encensé par les éditeurs du guide Gault & Millau de l’Autriche, ce restaurant sert une cuisine digne des grandes capitales de ce monde. Parmi tous les restaurants où nous avons dîné à travers le monde, Julius Meinl am Graben figure à notre top-10.

Les vins qui l’accompagne sont aussi d’une rare finesse. Ceux qui ont des préjugés face aux vins autrichiens devraient essayer les rouges produits par la maison Gsellmann & Gsellmann. Ils sont excellents.

Le kaffeehaus est une autre institution viennoise. Les Viennois aiment s’y attabler durant des heures, lisant leur journal et buvant leur café. Parmi les plus réputés, le Café Central, le Café Landtmann et le café Grienstedl.

Le Café Sacher n’est pas un véritable kaffeehaus, mais sa renommée traverse les frontières. Installé dans le fameux hôtel Sacher, où se retrouvait tout le gratin viennois au XIXe siècle, ce petit café sert la fameuse sachertorte, dessert viennois par excellence. Bonne nouvelle, cette tarte se conserve plusieurs semaines; il est donc possible d’en ramener une de vacances.

Pour se sucrer le bec, les viennois se rendent toujours chez Demel, la pâtisserie la plus ancienne et la plus snob de la ville. Moins aristocratique, mais excellente, la pâtisserie Diglas propose aussi des produits d’une qualité exemplaire.

cuisine Vienne

Pour se sucrer le bec, les viennois se rendent toujours à la réputée pâtisserie Diglas.

Un commentaire
Ajouter un commentaire »

    1.
  1. Mon ami Pascal m’indique qu’il est possible de commander la fameuse Sacher-Torte en ligne http://shop.sacher.com/Original-Sacher-Torte?XTCsid=7m0joma4jhavvn4r4e2ja4bof5
    Miam!

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Monde
Influenza Réalisation :