0
30 Nov
2011

L’Espagne, pour esquisser le plus beau tableau de souvenirs

Par Jasmine Nadeau | Catégories : Portraits, Un peu de tout

Mon coup de cœur, cette fois-ci, n’est ni une destination exotique, ni un hôtel design, mais une idée formidable. Elle est venue de Carl Laplante qui devait partir en voyage en Espagne pour son travail de peintre.

À la dernière minute, il a demandé à son jeune adolescent de l’accompagner. L’expérience a été si enrichissante, qu’il a décidé d’en faire une loi : chacun de ses quatre enfants à l’âge de seize ans pourra choisir sa destination et partir seul avec lui durant deux semaines.

Quelle belle idée! Je me vois aussi vivre le bonheur de renouer avec chacun de mes adolescents; apprendre à connaître le jeune adulte qu’il devient à travers des moments magiques.

Créer des souvenirs communs qui resteront à jamais gravés. Tisser des liens au gré d’expériences uniques. Partager le quotidien, lui offrir toute mon attention durant deux semaines, l’écouter, l’observer.

Lui raconter aussi. Voir son regard s’émerveiller devant les beautés rencontrées au hasard des chemins. Quel privilège exceptionnel!

Ce privilège Carl lui l’a vraiment vécu. Il est parti avec son fils Jessy à destination de Paris, puis en train de nuit pour Barcelone avec leurs sacs à dos et sans itinéraire trop défini. Ils se sont renseignés sur les villages les plus intéressants en cours de route.

Quand j’ai demandé à Carl ce qui est son plus beau souvenir de voyage, je croyais qu’il me nommerait des endroits fabuleux comme Alquezar, un village médiéval magnifique où ils ont séjourné, qu’il me décrirait Ronda, me ferait l’éloge de  ses canyons, de son pont-neuf toujours bien ancré entre les rochers après deux siècles, ou qu’il me venterait les paysages de la cité fortifié de  Montblanc et de son Château.

Non, son plus beau souvenir, il le raconte comme suit : « C’est quand mon fils m’a demandé de le prendre dans mes bras comme un enfant, un soir en arrivant a l’hôtel. »

Il a bien sûr nommé ces trois villages comme étant ses coups de cœur, il a ajouté le musée Picasso de Barcelone, les repas de fromages et de pain dans les parcs avec les habitants des villages, mais son meilleur souvenir est sans aucun doute d’avoir été l’espace de deux semaines, le meilleur ami de son fils.

 

Aucun commentaire
Ajouter un commentaire »

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Monde
Influenza Réalisation :