0
28 Nov
2011

Qu’est-ce que l’on mange en Suisse?

Par Michel Julien | Catégories : Gastronomie - cuisines, Suisse

Vous connaissez la cuisine suisse? Bien sûr, la fondue au fromage est le plat suisse le plus connu. Mais il y a plus, tellement plus!

Sur les hauteurs dominant Lausanne, le restaurant le Chalet Suisse nous en a servi différentes variétés.

La fondue traditionnelle, faite de gruyère, de vacherin, de vin blanc et de kirsch est servie avec les croutons de pain, mais aussi avec des tranches de viande sêchée, des pommes de terre et des oignons marinés.

On y a aussi goûté la fondue aux morilles, semblable à la première, mais additionnée de ces délicieux champignons, et la fondue aux tomates, un mélange de fromage et de tomates.

Servie dans les brasseries de Vevey, la traditionnelle assiette de la fête de la Saint-Martin est composée de choucroute rouge, de paupiettes de veau et de saucisses.

À Vevey, pas très loin de Lausanne sur la rive du magnifique lac Léman, nous avons dégusté le plat traditionnel de la fête de la Saint-Martin (novembre). L’assiette est composée de choucroute rouge, de paupiettes de veau et de saucisses.

Le restaurant traditionnel Zeughauskeller de Zurich

Du côté de la Suisse allemande, nous avons essayé les restaurants de cuisine traditionnelle Kronenhalle et Zeughauskeller.

Ces établissements réputés de Zurich propose les plats typiques du terroirs tels que le fameux émincé de veau à la zurichoise (veau dans une sauce à la crème et champignons) servi avec rösti et l’assiette de jambon cru, viande des Grisons et fromage à rébibes.

Quant à la cuisine de la Suisse italienne, elle se rapproche beaucoup de la gastronomie du nord de l’Italie voisine. On y trouve osso-buco, polenta et risotto.

À Lugano, on sert des plats de pâtes et des pizzas dans les cafés terrasses de cette ville à l’allure méditérannéenne.

Il faut savoir que, jusqu’à il y a quelques décennies seulement, cette région (le Tessin) était complètement coupée du reste de la Suisse. La neige bloquant tout les accès routiers durant les longs mois d’hiver, les Tessinois n’avait de contact avec le monde extérieur qu’à travers l’Italie.

 

Aucun commentaire
Ajouter un commentaire »

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Monde
Influenza Réalisation :