0
9 Fév
2012

24 heures de bonheur à Zurich

Par Jasmine Nadeau | Catégories : Grandes villes, Suisse

Une journée c’est bien court, mais 24 heures à Zurich, c’est quand même le bonheur!

Située en Suisse alémanique, Zurich jouit de plusieurs avantages géographiques. Entourée d’un horizon dentelé de montagnes aux cimes blanches et construite sur les berges du magnifique lac du même nom, Zurich doit dès le départ sa vocation de centre névralgique du commerce à la rivière Limmat qui la traverse.

Aujourd’hui ville mondiale, Zurich se démarque sur les plans économiques, financiers, scientifiques et artistiques.

À partir de la gare ferroviaire, nous parcourons à pied les quelques rues qui nous séparent de l’hôtel Widder.

24 heures à Zurich

L’embouchure de la rivière Limmat, Zurich.

Tout sur notre passage nous rappelle que nous sommes dans une ville suisse. Les immeubles sont impeccablement rénovés, les rues sont propres, les boutiques sont d’un chic fou et le Widder ne fait pas exception.

Non seulement cet hôtel est un 5 étoiles, mais pour plusieurs il s’agit de l’un des hôtels design les plus réussis de la Suisse.

La façade sobre aux volets bleus et l’enseigne discrète dissimule un trésor d’architecture.

Son architecte visionnaire Tilla Theus a puisé, heureusement et habilement, dans ses richesses historiques.

S’inspirant d’un héritage datant du moyen âge, elle parvient à faire cohabiter l’ancien et le moderne de manière étonnamment tendance, mais sans aucune prétention. Elle a un talent exceptionnel; son œuvre est magistrale.

Est-ce la richesse suisse qui permet une telle prouesse? Certainement. Des investissements considérables sont derrière l’hôtel Widder, mais un goût très sûr aussi. Celui qui se cultive avec passion.

Sur la célèbre Bahnhofstrasse, les boutiques de luxe se succèdent.

Bien que Zürich soit considérée comme l’une des villes les plus chères au monde, les 1,6 million de personnes qui y travaillent jouissent aussi d’un niveau salarial parmi les plus élevés.

Bien entendu, le pouvoir d’achat des Suisses attire les boutiques les plus huppées et les designers internationaux les plus prestigieux.

Notre hôtel, situé à seulement 200 mètres de la célèbre Bahnhofstrasse, nous permet d’aller admirer des boutiques où se bousculent des milliers de montres, de bijoux, de vêtements et d’accessoires plus glamour les uns que les autres.

Tout autour, ce qui étonne ce sont les boutiques de montres usagées. Leurs comptoirs et leurs vitrines sont remplies de « vintages » de bonne famille qui tentent d’attirer les regards des touristes, arborant des prix parfois intéressants, parfois faramineux. Il faut bien s’y connaître.

Mais ne vous méprenez pas, même si on ne se promène pas vêtues en Chanel, avec le dernier sac Gucci et des Manolo Blahnik aux pieds, on s’y sent très bien.

Le personnel des boutiques n’est pas prétentieux, en tout cas nous n’avons eu que de belles rencontres, sympathiques et même magiques.

Au détour d’une ruelle, nous avons poussé la porte d’un vieil édifice, le Weinschenke de l’hôtel Hirschen.

Le Weinschenke de l’hôtel Hirschen, un bar à vin construit sous des voutes de pierres datant du XIVe siècle.

Ce bar à vin construit sous des voutes de pierres datant du XIVe siècle et éclairées de dizaines de chandelles, nous a séduits.

Les propriétaires tout souriants nous ont invités à déguster un excellent vin blanc suisse et à visiter leur terrasse sur le toit où avait lieu un mariage. C’était très romantique.

La plus vieille taverne de Zürich.

L’Oepfelchammer est un autre de nos coups de cœur parmi les endroits où l’on peut prendre un verre ou manger.

Dans cette taverne, la plus vieille de Zürich, deux grandes tables de bois usé accompagnées de longs bancs accueillent depuis des centaines d’années les jeunes avides de soirées bien arrosées.

L’une des vieilles traditions de l’endroit : parcourir une poutre de bois supportée par des travers laissant juste assez de place pour que quelqu’un puisse s’y faufiler.

Le défi : y boire toute sa bière la tête à l’envers.

La récompense : le droit de graver son nom sur les murs ou le mobilier.

À en voir toutes ces gravures, la tradition dure depuis bien des années.

Nous nous dirigeons ensuite vers le lac et sautons dans un bateau en direction du Casino.

Mais en cour de route un charmant restaurant situé au bord de l’eau captive notre attention et nous débarquons.

24 heures à Zurich

Zurich vu du lac.

Après un bon repas, nous découvrons que le dernier bateau de la soirée est passé. Voilà donc l’occasion parfaite pour visiter à pied un très beau parc où règne une atmosphère de fête, les jeunes ayant envahi les lieux pour y prendre une bonne bière entre amis.

Le ciel bleu-outremer propage ses dernières lueurs et Michel muni d’un trépied et de son inséparable appareil photo s’en donne à cœur joie.

24 heures à Zurich

Mise en valeur par les projecteurs, Zurich nous dévoile ses charmes nocturnes.

Mise en valeur par les projecteurs, l’architecture de la ville nous dévoile ses charmes nocturnes.

Les ponts qui traversent la rivière offrent des vues imprenables sur les berges, ses terrasses et ses clochers. L’envie de prendre des photos nous accompagne au hasard des rues de la ville.

24 heures à Zurich

Des jeunes se rassemblent sur une grande place entourée de terrasses de cafés.

Nous découvrons un autre rassemblement, cette fois au cœur de la vieille ville. Les jeunes sont encore au rendez-vous sur cette grande place entourée de terrasses de cafés. Ils sont venus voir un spectacle de musique en plein air.

L’atmosphère est bon enfant; on s’y sent bien. Comme les terrasses sont pleines, nous profitons des grandes marches de pierres pour nous reposer un peu.

Seulement 24 heures à Zurich, c’est court, mais quelle journée exceptionnelle!

 

Quelques informations pour rendre votre séjour à Zurich plus agréable :

La Swiss Pass

Dès que vous séjournez en Suisse plus de 4 jours et que vous comptez voir du pays, la Swiss Pass devient avantageuse.

Vous pouvez la commander pour 4, 8, 12, 22 jours ou 1 mois.

Elle vous permet de vous déplacer sans restrictions et sans limites à bord des trains, des bus, des tramways et des bateaux, en plus d’avoir accès aux itinéraires panoramiques. Elle sert aussi de laissez-passer dans presque tous les musées.

On m’a aussi informée que dans certains endroits moins fréquentés en montagne, c’est le petit bus de la poste qui peut vous transporter grâce à cette Pass.

Les trains n’accusent pratiquement jamais de retard, par contre, l’ordre des wagons suit une logique bien étrange alors vaut mieux prévoir un peu de temps pour trouver votre wagon.

La langue

En Suisse allemande on parle un dialecte : le Züridütch. La plupart des Zurichois s’expriment assez bien en anglais, parfois même aussi en français. Par contre, surtout en dehors des grandes villes elles sont souvent rédigées en allemand sans aucune traduction anglaise.

Heureusement le site web de Tourisme suisse, lui, affiche 16 langues différentes. Vive Internet.

La ponctualité suisse

Les gens sont d’une grande politesse et surtout, d’une grande ponctualité. Donnez-leur rendez-vous et ils y seront non pas 5 à 10 minutes en retard, mais bien à l’heure, souvent même en avance.

S’y rendre

Voyager avec la compagnie aérienne Swiss est un vrai charme. Si vous avez la chance d‘essayer la classe affaires, là c’est le bonheur total. Un luxe à s’offrir au moins une fois.

 

Aucun commentaire
Ajouter un commentaire »

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Monde
Influenza Réalisation :