2
23 Avr
2012

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les vols en avion

Par Michel Julien | Catégories : Transports

Invariablement, quand on voyage en avion, des questions nous traversent l’esprit. Nous avons quelques réponses.

À quelle vitesse un avion décolle t-il?

La vitesse d’un avion au moment où ses roues quittent le sol dépend du chargement de l’appareil, du vent et d’autres facteurs atmosphériques. En moyenne, un Boeing 747 décolle à environ 250 km/h.

Le cockpit d'un Boeing 757

Le cockpit d’un Boeing 757

La soute à bagages est-elle pressurisée?

Bien sûr. Si elle ne l’était pas, on ne pourrait y transporter d’animaux et vos contenants de crèmes et de shampoing fuiraient.

Qu’est-ce qui se passe quand un avion est frappé par la foudre?

Rien ou presque. Chaque année, des milliers d’avions en vol sont frappés par la foudre sans mettre en danger les passagers. Il arrive parfois que certains instruments soient déréglés lorsqu’un avion est frappé par un éclair, mais jamais au point où l’aéronef ne pourrait plus voler de façon sécuritaire.

Si les deux pilotes ne pouvaient plus piloter l’avion, est-ce qu’un simple pilote privé pourrait ramener l’avion a bon port?

Non. Le pilotage d’un Airbus ou d’un Boeing est trop différent de celui d’un petit monomoteur pour qu’un pilote privé puisse ramener l’avion au sol sans dommage. L’atterrissage d’un gros porteur est une opération trop complexe pour un pilote privé seul dans le cockpit.

Airbus A380 flight test

Le pavage d’une autoroute ne pourrait pas supporter le poids d’un Airbus à l’atterrissage.

En cas de panne grave, un avion gros porteur pourrait-il se poser sur une autoroute?

Non. Le pavage d’une autoroute n’est pas assez solide pour supporter le train d’atterrissage au moment ou les roues touchent le sol. L’asphalte défoncerait et le train d’atterrissage serait fortement endommagé.

Un avion peut-il voler dans un orage?

Voler dans un orage est très dangereux. Les pilotes les évitent toujours. Contrairement à ce que l’on croit, le danger ne provient pas de la foudre, mais plutôt des turbulences extrêmes présentes dans un nuage orageux. En effet, à l’intérieur d’un cumulo-nimbus, de forts vents ascendants et descendants pourraient briser l’appareil quand celui-ci traverse le point de cisaillement, c’est à dire là où ses vents se rencontrent. De plus, certains nuages d’orages cachent des grêlons gros comme des oeufs.

Quelques statistiques sur les vols en avion

Chaque passager à une chance sur un million de trouver la mort lors d’un accident d’avion. Les chance de trouver la mort en auto sont de une sur 7 700.

Entre 1983 et 2000, il y a eu 568 crashes d’avions commerciaux, impliquant 53 487 passagers. De ce nombre, 51 207 ont survécu.

En moyenne, seulement 138 personnes trouvent la mort lors d’accidents d’avions commerciaux à chaque année.

 

 

2 commentaires
Ajouter un commentaire »

    1.
  1. Sympa ces petites stats 🙂
    On devrait les comparer aux ascenceurs et à la voiture !

  2. 2.
  3. c’est pas faut ! en fait il y a pas beaucoup de mort en avion et en plus c’est sympa quand on fait un exposé ( dans mon cas )!

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Monde
Influenza Réalisation :