0
8 Mai
2012

24 heures au Luxembourg

Par Michel Julien | Catégories : Grandes villes, Luxembourg

Si vous aviez pu voir la tête de mes amis quand je leur ai dit que je partais pour le Luxembourg! « Qu’est ce que tu vas faire là? Qu’est-ce qu’il y a à voir au Luxembourg? »

Tout ceux qui m’ont dit ça ne connaissaient rien de ce petit pays. Même ceux qui ont parcouru l’Europe en tous sens avouaient l’avoir contourné ou rapidement traversé

J’avoue que je n’aurais peut-être jamais songé au Luxembourg si ça n’avait été de la rencontre au Québec d’un Luxembourgeois avec qui je me suis lié d’amitié. Après sa seconde visite chez-nous, il me fallait lui rendre la politesse et traverser l’Atlantique à mon tour.

Pourquoi pas? Après tout, j’ai toujours aimé les destinations moins courues!

Château de Larochette Luxembourg

Les ruines du château de Larochette.

À peine arrivé à Luxembourg, mon ami Pol m’emmène au centre-ville pour y prendre une bonne bouffe et planifier mon court séjour. Sachant que je désire découvrir la cuisine typiquement luxembourgeoise, il choisit la brasserie L’Ancre d’Or où l’on sert encore ce type de cuisine.

La cuisine traditionnelle Luxembourgeoise est fortement ancrée dans la tradition paysanne. Parmi les plats typiques : l’estomac de vache (vous avez bien lu) et le collet de porc fumé aux fèves des marais.

J’ai essayé les deux. L’estomac de vache n’est pas mauvais, mais sa texture est un peu étrange pour nos goûts nord-américains. Quand au collet de porc, il s’apparente à notre meilleur jambon. C’est délicieux.

Après notre repas, une courte randonnée à pied dans les rues de la ville me permet d’apprécier les contrastes typiquement européens de l’architecture Luxembourgeoise.

Des gratte-ciels modernes, des édifices baroques et des fortifications très anciennes se côtoient. Des boutiques d’objets de luxe, dignes de Paris, Rome ou New-York étonnent par leur présence dans cette ville de seulement 80 000 habitants. Il faut dire que le Luxembourg profite de l’un des niveaux de vie les plus élevés d’occident et que la ville compte 200 banques!

La ville est bâtie sur un promontoire où se sont élevées des citadelles et châteaux forts dont les plus vieilles ruines datent d’avant l’an mil. Plus bas coulent deux rivières: l’Alzette et la Pétrusse.

La vieille ville de Luxembourg

Sur les rives de l’Alzette, sous les fortifications, s’étend le faubourg du Grund que l’on découvre à partir de la Corniche, point de vue aménagé sur la citadelle construite par Vauban au début du XVIIIe siècle.

Cette ville sur deux niveaux me rappelle un peu le vieux Québec. On accède au Grund par un ascenseur où par d’étroites rues à pente raide.

Pas de boutiques chics dans le Grund, ni de restos gastronomiques, mais plutôt une vie de quartier paysible avec ses vieilles maisons restaurées, ses petits cafés et ses jolis ponts enjambant la rivière Azette.

Le rythme de la basse ville contraste avec celui du quartier des affaires qui nous domine. Nous y marchons sous la pluie fine, nous arrêtant que pour y prendre un expresso dans un sympathique café portuguais.

Passons aux choses sérieuses! L’heure de la gastronomie à sonnée et nous choisissons Chiggeri, un réputé restaurant de la rue du Nord.

Au rez de chaussée, le resto-bar est tellement bondé que nous ne pouvons qu’apprécier l’ambiance sans pouvoir s’y assoir pour l’appéritif. Tout en haut de l’étroit escalier, la salle à manger nous accueille dans un décor de style tribal qui contraste de façon étonnante avec la cuisine raffinée qu’on y sert.

En plus de la table d’hôte, l’établissement offre un menu dégustation à cinq services accompagnés chacun d’un verre de vin choisi par le sommelier. Nous avons adoré.

Pour prendre le digestif et s’amuser un peu, nous retournous vers le Grund où se trouve le Café des Artistes. Le petit café est lui aussi plein à capacité comme c’est le cas tous les soirs de week-end; la bière luxembourgeoise coule à flot, un pianiste pianote et un chanteur italien y va de son répertoire.

Le gérant va de table en table, prenant les commandes et distribuant ses blagues.

Le lendemain, nous partons faire le tour du pays… en quelques minutes. Passionnés d’aviation, Pol et moi partons découvrir la campagne Luxembourgeoise par la voie des airs.

À bord de notre petit Cessna, nous survolons d’abord le sud du pays, bordant la France, puis la vallée de la Moselle et ses vignobles. Au nord du pays, d’élégants châteaux médiévaux dressent leurs tours dont Vianden, le plus connu. La petite localité d’Esch-sur-Sure sise à l’intérieur d’un méandre est de toute beauté.

Quelques minutes plus tard nous nous posons à l’aéroport de Luxembourg. Et oui, nous avons fait le tour de ce petit, mais attachant pays!

 

Aucun commentaire
Ajouter un commentaire »

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Monde
Influenza Réalisation :