0
10 Mai
2012

Bienvenue au Tschuggen Grand Hotel d’Arosa!

Les Suisses sont les grand maitres du Grand Luxe et au Tschuggen Grand Hotel d’Arosa, le luxe est omniprésent!

Le train s’immobilise enfin après une escalade de 1 800 mètres sur des pentes escarpées. Nous voilà au paradis du ski, au pays des Grisons, dans la ville montagnarde d’Arosa.

Nous quittons le confort douillet de nos sièges pour empoigner nos valises et sortir sur le quai. Devant nous, un lac gelé et cette montagne appelée Tschuggen. En fait, presque tout semble se nommer Tschuggen dans cette ville.

Des calèches couvertes de fourrures attendent les touristes arrivés par le train. Certains montent dans un bus, d’autres dans des taxis. Tous semblent savoir où aller, sauf nous.

Tschuggen Grand Hotel spa Bergoase

Dessinées par l’architecte Mario Botta, les lucarnes géante du spa Bergoase étonnent.

Émerveillés par les sommets enneigées, on voit le bus partir, les taxis un à un, puis les calèches. La gare est maintenant vide. On demande au chef de gare si on aurait dû prendre le bus ou un taxi.

« Vous êtes à quel hôtel? »

« Au Tshuggen Grand Hotel. »

« Je les appelle, ne vous inquiétez pas, ils vont venir vous chercher. »

Quelques minutes plus tard à peine, une rutillante Maybach, valant près d’un million, s’approche de nous. Un chauffeur tout sourire nous accueille. « Madame, monsieur, je vous emmène à l’hôtel ? »

Le ton est donné! On se prend déjà pour des stars !

Tschuggen Grand Hotel, Arosa, Suisse

Le Tschuggen Grand Hotel se dresse au pied du mont Tschuggen.

La voiture arpente les rues de la ville, puis s’arrête sous la marquise de l’hôtel. Un grand building, bien carré comme on en construisait dans les années 70, se dresse devant nous.

À sa droite, des structures modernes en forme de voiles de bateaux ou de grosses feuilles vitrées et colorées étonnent. C’est le Tschuggen Bergoase ou, si vous préférez, le spa. Dessiné par l’architecte Mario Botta, cette œuvre lui a d’ailleurs valu de nombreux prix d’architecture.

Des gens en pantalon de ski et en chandail de laine, assis sur des fourrures savourent les douceurs de l’hiver, attablés à une jolie terrasse. Les nappes jaunes et les fleurs fraîches contrastent avec le paysage enneigé.

Le chauffeur nous ouvre la porte. On nous attend sur le tapis rouge et de grandes portes vitrées s’écartent sur notre passage.

Partout où nos posons les yeux, le luxe est présent jusque dans les petits détails. On reconnaît le style très coloré et créatif du designer suisse Carlo Rampazzi.

Le directeur général Leo Maissen nous raconte. « Il faut le voir arriver en Porsche turbo couleur corail ou en Bentley vert lime avec des souliers dorés. C’est un artiste, un créatif. Moi je dois veiller à la fonctionnalité, mais lui il est là pour donner sa touche personnelle sans se préoccuper. Le résultat est étonnant et très réussi. »

« La rénovation nous a permis d’attirer une clientèle beaucoup plus jeune. Aujourd’hui la moyenne se situe autour de 40 ans. »

Rampazzi a dessiné les meubles, choisi des tissus griffés Hermès de la dernière collection, des cachemires, des lampes de Murano, du marbre et des murs aux fini vénitien peints à la main.

Il a fait un travail vraiment remarquable. Son talent lui permet de mélanger les styles avec beaucoup d’adresse, ajoutant ci et là une touche d’humour, ce qui rend le décor de ce palace cinq étoiles tout à fait unique.

De magnifiques œuvres d’art, collection privée du propriétaire, complètent l’ensemble à la fois classique, éclectique, noble et élégant.

Les clients du Tschuggen Grand Hotel sont jeunes, beaux, vêtus avec une élégance sophistiquée, ils sont sportifs et de toute évidence, ils sont riches.

Certains sont venus avec les grands parents et les enfants fêter la pâques en famille. Habitués à tout ce luxe et tout ce raffinement, je me demande s’ils en apprécient encore les petits détails et le confort des suites qui rendent notre séjour inoubliable.

Les chambres

D’abord, quelle vue exceptionnelle! De la chambre, on se croit au sommet du monde. La nature est absolument grandiose.

Deux chaises longues avec des coussins et de grosses couvertes permettent de flâner sur le balcon, d’admirer les étoiles la nuit venue et de savourer à chaque instant les paysages que l’on voudrait garder à tout jamais en mémoire.

Chambre, Tschuggen Grand Hotel

Une série de placards occupent tout un mur des chambres

Une série de placards occupent un mur entier de la chambre. Les gens qui viennent ici en vacances transportent des tonnes de vêtements : combinaisons de ski, bottes de ski, de randonnée et d’équitation, vêtements de ville pour le jour et pour la soirée. On ne veut manquer de rien.

Des fleurs fraîches et un grand plateau de fruit nous souhaitent la bienvenue dans notre chambre. Les pieds sur le marbre chaud, je me prépare un bon bain moussant dans l’immense baignoire. La salle de bain est très moderne, un jeu de verre et de marbre.

La toilette est séparée par une grande vitre. Les serviettes chaudes en permanences, une épais peignoir et des pantoufles attendent patiemment ma sortie. Sels de bain, petits pots de crèmes, chandelles, fleurs fraîches, tout est là.

Les belles chaises de cuir orange brulé côtoient des meubles de couleur bleue et aqua, un mélange un peu surprenant, mais comme le plafond peint à la main reprend les mêmes couleurs, tout se marie à merveille. On s’y sent vraiment bien. Rien de clinquant, rien de prétentieux.

Les restaurants

La Vetta est le restaurant une étoile Michelin et 15 points Gault Millau. Le décor était très intime et douillet, très chic, mais nous n’avons pas essayé sa cuisine.

Le Grand Restaurant de l'hôtel Tshcuggen

Le Grand Restaurant de l’hôtel Tshcuggen propose un décor élégant et une cuisine d’inspiration internationale

Le Grand Restaurant est un restaurant très classique. On y a dégusté une cuisine d’inspiration internationale et contemporaine. Tout était bon. Le personnel était dévoué et ils ont pris le temps de souligner la fête de Michel, en lui emportant un gros gâteau avec des chandelles. Une belle attention.

La Collina est un restaurant sans prétention au décor printanier qui sert une excellente cuisine variée et très savoureuse. Mais on y va surtout pour admirer la vue et manger à la terrasse.

Des peaux de montons sont déposées sur les chaises pour le plus grand confort de la clientèle venue profiter de la chaleur des rayons de soleil. Un petit buffet accommode les plus pressés qui ne veulent pas manquer une seule descente de ski.

Le restaurant Bündnerstube est situé au sous-sol dans un décor typique alliant boiseries et chaises en tissus à carreaux. Traditionnel, montagnard et chaleureux, on y a mangé une excellente fondue. Les gens viennent y boire une bonne bière tout en jouant une partie de quille.

En effet, deux allées de quilles sont adjacentes à la salle à manger. On entend des éclats de rire et des encouragements. Sur le mur on peut admirer de photos anciennes de jeunes femmes en maillot, ski en main. Comme quoi, le ski fait partie des mœurs de la région depuis bien des années. Très sympathique.

Il ya a bien sûr des bars et un lounge ou l’on peut prendre l’apéro sur des airs de musique live. Un endroit où il fait bon relaxer après une bonne journée de ski.

Un funiculaire privé

L’hôtel s’est fait construire un funiculaire privé qui transporte la clientèle de l’hôtel directement au sommet de la montagne.

Ultra moderne, de très haute technologie, il est très rapide. La seule consigne est de bien s’attacher à son siège avant de partir… ou de très bien choisir la personne devant soi, car avec la vitesse et l’angle de la course, on pourrait se retrouver sur les genoux de celui assis devant nous!

Le spa

Après des heures passées au grand air, quoi de mieux qu’une visite au spa!

Le Bergoase fait 5000 m 2. On y retrouve 12 salles de soins et d’immenses piscines aux lignes modernes et aux plafonds très, très hauts. Certainement un des plus beaux spas que j’ai eu l’occasion de voir.

On y retrouve aussi un gym et un coiffeur, mais ce qui a retenu notre attention ce sont les suites privées, de grandes pièces situées sous ces « grandes voiles ». La lumière du jour entre par ces immenses fenêtres, mais des toiles la tamisent et rendent la luminosité magique.

De gros fauteuils et de grands lits font face à un jacuzzi. C’est une pièce intime où l’on peut relaxer à deux, prendre un verre et lire sans que jamais personne ne vienne nous déranger. Du vrai grand luxe.

Le Tschuggen Grand Hôtel fait partie de la liste de plus beaux et des plus luxueux hôtels de la Suisse. Ce qui le distingue est certainement son spa au design des plus spectaculaires, sa décoration élégante et sa vue extraordinaire sur les Alpes suisses.

Notre vidéo :

Aucun commentaire
Ajouter un commentaire »

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Monde
Influenza Réalisation :