0
1 Mai
2012

L’île de Brissago, un jardin exotique en Suisse italienne

Par Jasmine Nadeau | Catégories : Nature - plein air, Suisse

Au départ du quai d’Ascona, en quittant la terre ferme pour l’île de Brissago, notre regard se tourne vers la côte et sa vieille ville, le quartier de Borgo.

De jolies maisons peintes s’alignent sur la rive. Elles se découpent en carreaux rose, jaune, rouge, bleu, orange et crème, sur fond de montagnes bleues. Des glycines s’accrochent ça et là sur les façades laissant tomber des cascades de fleurs mauves. Quelle poésie!

Au centre, un vieux clocher de pierres grises embelli d’une belle horloge monte la garde. C’est celui de l’église San Pietro e Paolo. Cette basilique du XVIe siècle semble guetter les terrasses invitantes et les marchands venus étaler leurs précieuses marchandises à l’ombre des platanes : des fromages, des oeuvres d’art, des gaufres chaudes et des produits régionaux de toutes sortes.

Ascona Suisse (Tessin)

De jolies maisons peintes s’alignent sur la rive du lac Majeur

Ascona est construite sur une pointe près de la frontière de l’Italie. Les bateaux arrêtent au quai pour transporter les passagers vers Locarno et les villes portuaires situées les rives du lac. Ils font aussi la navette vers l’île Brissago, un jardin botanique ouvert aux visiteurs toute l’année.

La traversée ne dure que quelques minutes. Debout sur le pont, nous admirons les demeures immenses en flanc de montagne et les paysages montagneux à la végétation luxuriante.

Le canton du Tessin, en Suisse italienne, et particulièrement l’île de Brissago jouit d’un microclimat qui favorise la culture de plantes subtropicales du Nord et du Sud. On retrouve sur cette île plus de 1500 espèces végétales en provenance de partout dans le monde : Chine, Japon, Océanie, Amérique du Nord et du Sud, Australie et Afrique.

Les collines entourant le lac Majeur et Ascona, vus de lîle de Brissago

L’histoire de cette île est liée  à la vision d’une femme : la baronne russe-allemande Antoinette de Saint-Léger. En 1885, cette riche héritière s’y installe accompagnée de son troisième mari, Richard Flemming. Elle entreprend avec lui d’innombrables travaux de remplissage de terre transportée par bateau, elle rénove le vieux couvent et débute la plantation d’espèces exotiques.

La vie sur l’île attire les artistes de toutes disciplines, véritable pôle culturel on vient de partout admirer son jardin aux plantes venues de tous les continents.

Le bonheur du couple sera de courte durée. En 1897, M. Flemming quitte sa femme. Seule, elle continue son projet, mais à la fin de la Première Guerre mondiale ses dettes ne cessent de s’accumuler.

C’est en 1927, complètement ruinée, qu’elle se voit contrainte de céder sa propriété tant aimée à un riche Allemand du nom de Max Emden. Il donne à l’île une seconde vie. Heureusement, il continue l’œuvre de la baronne en ajoutant des plantes et des arbres au jardin déjà majestueux.

Bon vivant aux mœurs plutôt légères, il en fait son jardin d’Éden où il invite de jeunes femmes et des artistes pour y faire la fête. Il y construit une magnifique demeure qui sert aujourd’hui de lieu d’exposition et de restaurant avec une magnifique terrasse.

ile de Brissago sur le lac Majeur

L’île de Brissago jouit d’un microclimat qui favorise la culture de plantes subtropicales

En 1949, la succession du commerçant hambourgeois cède la propriété au Canton du Tessin et à l’association des villes avoisinantes, devenant ainsi une propriété publique. On lui donne aussitôt sa vocation actuelle de jardin botanique.

La baronne serait fière de ce qu’est devenu son jardin. Les eucalyptus qu’elle avait minutieusement plantés sont devenus si grand, si magnifiques, ils trônent en rois au milieu de son œuvre.

 

À savoir :

  • Il n’en coûte que 8 francs suisses pour l’entrée et 2,50 pour les enfants jusqu’à 16 ans.
  • La traversée en bateau coûte entre 5 et 10 fr suisses
  • Les bateaux se succèdent environ aux 20 minutes.
  • Il faut prendre une bonne demi-journée pour bien apprécier la visite des jardins.
  • Faites un arrêt au restaurant de l’île qui propose une cuisine italienne de bonne qualité et surtout une terrasse très agréable. On y célèbre même des mariages.

 

Aucun commentaire
Ajouter un commentaire »

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Monde
Influenza Réalisation :