1
13 Juin
2012

Rhodes : île du dieu soleil, ville d’histoire et de merveilles

Située à seulement 17,7 kilomètres de la Turquie, entre l’île de Chypre et la Grèce, l’île de Rhodes n’a rien à voir avec l’idée que l’on se fait des îles grecques, du moins du côté de la vieille ville de Rhodes.

La ville médiévale île de Rhodes Grèce

La ville médiévale de Rhodes abrite des bâtiments de style grecs, romains, turques et vénitiens.

Pas de bâtiments blanc éclatant, ni de volets bleus comme dans les tableaux de Jean-Claude Quilici. L’île de Rhodes c’est une ode à l’histoire, un mélange fascinant d’architecture issue des civilisations grecques, romaines, turques et vénitiennes. La partie la plus intéressante est la vieille ville fortifiée.

Rue Socrate, Rhodes, Grèce.

La rue Socrate, au coeur vieille ville fortifiée de Rhodes.

En provenance d’Athènes, nous mettons environ une heure en avion pour atteindre Rhodes. À notre arrivée, des taxis nous attendent et les tarifs sont bien en vue sur un large panneau. Il en coûte 22 euros pour la course au centre-ville de Rhodes.

Nous longeons la côte. Les hôtels modernes et immenses se succèdent et font face à une longue plage grouillante de vacanciers.

En croisant une église catholique, je remarque le chauffeur qui se signe de la croix. J’avais oublié ce geste disparu chez nous. Nous approchons maintenant de la ville fortifiée. Une grande ouverture dans les murs de pierres démesurés nous permet d’accéder à la vieille ville.

Une voiture vient en sens inverse et nous devons reculer pour la laisser passer. Les rues ne sont pas assez larges pour deux.

Les auberges des chevaliers à Rhodes, Grèce.

Parfaitement préservées, les auberges des chevaliers arborent chacune leur écusson.

De par et d’autre de la rue pavée de galets s’alignent les auberges des chevaliers impeccablement préservées. Chacune arbore son écusson. On peut y lire : France, Italie, Angleterre, Castille, Provence, etc.

Tout en haut de la rue, le chauffeur nous indique que nous sommes arrivés, qu’il ne peut pas se rendre plus loin avec la voiture.

Les grands portails du Palais des grands maîtres sont fermés, mais on peut apercevoir ce trésor d’architecture gothique avec ses tours impressionnantes à travers les barreaux.

Cette forteresse érigée au XIVe siècle et restaurée par les Italiens en 1939, renferme des mosaïques impressionnantes et abrite des statues romaines provenant de fouilles à l’odéon de Kos.

Nikos Takis Fashion Hotel, Rhodes

La terrasse du Nikos Takis Fashion Hotel offre une vue spectaculaire sur les toits et le port de Rhodes.

Le Nikos Takis fashion hotel se trouve à quelques pas.

Construit par un seigneur Ottoman pour abriter ses sept femmes, ce charmant petit bijou d’hôtel fait face à une mosquée rose, peinte en l’honneur de ses épouses.

Il en avait fait sa résidence secondaire y laissant sa première et sa dernière épouse durant ses mois d’absence avec ses cinq autres femmes.

Le Nikos Takis fashion hôtel

Notre chambre d’hôtel.

Notre chambre, véritable décor des mille et une nuits, possède deux fenêtres dont les volets fermés et ajourés nous permettent de voir à l’extérieur sans être vus.

Les femmes pouvaient ainsi vivre à l’intérieur sans craindre les regards indiscrets.

La terrasse de l’hôtel offre une vue spectaculaire sur les toits de la ville et le port de Rhodes.

Quelques yachts luxueux sont amarrés aux quais.

On nous dit que les paparazzis ne sont pas tolérés et que les gens riches et célèbres en profitent pour y séjourner en toute quiétude.

C’est là que nous monterons à bord du yacht l’Austral pour débuter notre croisière en méditerranée, mais ce n’est que demain midi.

Nous avons encore bien des heures devant nous.

On nous sert un verre de champagne pour nous souhaiter la bienvenue. Du champagne de la région.

Paraît-il qu’ils ont le droit à l’appellation champagne depuis 1927? C’est un Cair brut. Il est très apprécié, surtout en admirant la vue impressionnante sur le vieux port.

Après avoir déposé nos valises, nous partons arpenter les rues de pierres de cette charmante ville à l’allure médiévale.

Quel étrange mélange d’architecture! On trouve des éléments purement vénitiens, d’autres gothiques ou arabes, mais l’effet est étrangement harmonieux.

Les rues sont animées de marchands, de jolies boutiques, de garçons qui nous invitent à passer à table, mais on ne sent la vie de la ville pas seulement les touristes. Un groupe de gens sont assis et prennent un verre, protégés du soleil sous un arbre énorme. C’est la dolce vita.

Les restaurants situés sur la rue principale sont vraiment destinés aux touristes, mais dès que l’on s’éloigne un peu, d’à peine quelques rues, on peut découvrir des petits trésors typiques où l’on sert d’excellents poissons et fruits de mer.

Fruits de mer directement sur le grill.

Dimitri Pizzanias, chef propriétaire du restaurant Pizzanias, fait cuir ses fruits de mer directement sur le grill.

Nous avons beaucoup aimé le restaurant Pizzanias. Le caviar d’aubergine était mémorable et que dire des calmars et des crevettes sur le grill… exquis!

Après avoir passé une journée magnifique, visité de nombreux monuments de la ville, il faisait déjà nuit quand nous avons marché vers le restaurant.

île de Rhodes la nuit. Photo : © www.micheljulien.com

La nuit, la ville médiévale de île de Rhodes est très animée.

Les petites ruelles étroites, les volets fermés pour la nuit, des cafés ici et là, une vieille mosquée, un chat et au détour d’un chemin qui ne semblait mener nulle part, une jolie terrasse animée.

Tout au long du parcours, toujours on s’est senti en sécurité, malgré la nuit et les petits passages étroits, c’est un endroit où il fait bon flâner.

Un peu d’histoire

Fondée en 408 av. J.-C., cette cité prospère et puissante fait la fierté de tous les habitants de l’île. Au deuxième siècle av. J.-C., Rhodes, la capitale de l’île, passe aux mains des Romains puis des Byzantins.

C’est ensuite en 1309 que les chevaliers de Saint-Jean ont envahi la cité et débuté la construction du mur de fortification qui entoure toujours la ville de Rhodes.

En 1523, elle fut envahie par les Turcs ottomans qui obligèrent tous les Grecques à s’installer à l’extérieur des murs. Les églises catholiques furent transformées en mosquées, dépouillées de tout signe religieux ou simplement détruites.

Rhodes, Grèce.

Dans certains coins de Rhodes, on se croirait plus en Italie qu’en Grèce.

En 1912, ce sont les Italiens qui occupèrent la cité, on retrouve dans l’architecture de certains monuments des signes évidents de leur présence. Ce n’est qu’en 1948 que Rhodes sera annexée à la Grèce actuelle.

Trésor englouti

Cette île, à l’époque hellénistique, possédait l’une des plus majestueuses scultpture de tous les temps reconnue comme l’une des 7 merveilles du monde antique : le Colosse de Rhodes.

Il aurait mesuré environ 35 mères de haut et représentait le dieu Hélios ou Dieu du soleil, le protecteur de l’île de Rhodes. Un tremblement de terre aurait eu raison de cette sculpture gigantesque vers 226 av. J.-C..

Notre vidéo sur Rhodes : Rhodes, l’île du dieu soleil

Un commentaire
Ajouter un commentaire »

    1.
  1. […] croisière débutait à Suez en passant par Beyrouth, mais pour nous, c’est à Rhodes en Grèce, que ce fait le grand départ, faute de temps. Le port de Rhodes est l’un des plus […]

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Monde
Influenza Réalisation :