0
11 Juil
2012

24 heures à New York avec le nouveau zoom Tamron 18-270mm PZD

Par Michel Julien | Catégories : États-Unis, Photo de voyage

Vous me connaissez, j’aime bien partir en voyage avec du nouveau matériel, histoire de l’essayer dans les vraies conditions et de vous transmettre ensuite mes commentaires. Cette fois, mon voyage, c’est New York et ce n’est que pour 24 heures. Et le nouveau matériel, c’est un zoom « spécial voyage », son nom officiel : Tamron AF18-270mm f/3.5-6.3 Di-II VC PZD AF.

 zoom Tamron 18-270mm PZD J’ai testé cet objectif de voyage dans les vraies conditions, c’est à dire en voyage, dans des conditions difficile.

New York en été, c’est des contrastes très élevés entre le côté ensoleillé des rues et celui qui est à l’ombre des gratte-ciels, de l’humidité ambiante et du smog qui au contraire coupent les contrastes des prises de vue à distance et des kilomètres de marche dans les rues à travers la foule.

Cet après-midi de juin, il fait 35° C à Manhattan. Je suis heureux de ne transporter que mon appareil photo et un seul objectif. Je ne me vois trainer mon habituel D700 avec son 24-70mm f2,8 et mon D3 avec son 70-200mm f2,8. Trop c’est trop, surtout par cette chaleur.

Le nouveau zoom Tamron 18-270mm PZD : prise en main

Premier constat : cet objectif est vraiment ultra-léger et compact! Monté sur un petit DSLR APS-C, l’ensemble appareil-photo + objectif est plus léger que mon Nikon D3 sans objectif.

C’est plus discret aussi. J’ai moins l’air d’un photographe de presse à la recherche du scoop de l’année.

Côté manipulation, c’est un charme. Il tient bien en main et la stabilisation optique semble faire des merveilles. Je me risque à prendre des photos à 1/15 de seconde dans Central Park et d’autres à 1/6 de seconde à main levée à l’intérieur de l’hôtel.

Je verrai ensuite en affichant les photos sur mon ordinateur que c’est effectivement le cas : la stabilisation de ce zoom Tamron est excellente.

Seul petit truc que je n’aime pas : le bouton réglant la mise au point sur manuel/automatique et celui de la stabilisation optique sont un peu trop facile à changer de position.

The New York Palace photographié avec le  zoom Tamron 18-270mm PZD

Le lobby de notre hôtel photographié à 1/6 de seconde à f6,3, à main levée.

Le nouveau zoom Tamron 18-270mm PZD : les résultats

De retour de voyage, j’examine mes photos sur l’ordinateur. Comme toujours, il y en a des bonnes et des moins bonnes.

J’ai des photos très claires même à 1/6 de seconde sans trépied ni aitre appui. Oui, la stabilisation fait très bien son travail.

Les photos prises à 18mm à ouverture modérée (f8) sont excellentes. Même chose pour celles prises aux alentours de 50mm, 100 et 200mm.

À 270mm, c’est un peu mou dans les coins. Pas bien grave, rares sont les photos où l’on place un sujet important dans les coins.

À 270mm, au centre, c’est mieux, mais pas parfait. Un peu de contraste ajouté dans photoshop, voir un peu de définition et c’est acceptable. Pour les agrandissements format géant, c’est un peu gênant.

Radio City Music Hall, New-York City

Le Radio City Music Hall, photographié à 1/20 de seconde à f4,5, à main levée.

Des compromis, toujours

En photographie, tout est compromis. Un objectif zoom 15x très lumineux, ultra léger, très compact et qui donne des images d’une qualité exceptionnelle, ça n’existe tout simplement pas.

Si vous pour vos voyages, vous rechercher la polyvalence et la légéreté et si vous êtes prêts à sacrifier un tout petit peu de qualité aux focales extrêmes, le zoom Tamron 18-270mm PZD est pour vous.

Si par contre, la qualité optique et la luminosité sont primordiales, mieux vaut choisir deux ou trois objectifs zooms professionnels pour couvrir la même plage de focales, mais le poids et le prix seront en conséquence.

Mime de la statue de la liberté, à Central Park

Mime de la statue de la liberté, photographié à Central Park. 55mm, 1/15 de seconde, f9.

Les plus de l’objectif zoom Tamron 18-270mm PZD :

  • très léger
  • polyvalent
  • excellent stabilisateur

Les moins :

  • qualité des images un peu faible à 270mm à pleine ouverture.

En résumé :

  • l’objectif zoom Tamron 18-270mm f/3.5-6.3 Di-II VC PZD AF est un excellent achat pour quiconque recherche la légèreté et la polyvalence à un prix raisonnable.

Aucun commentaire
Ajouter un commentaire »

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Monde
Influenza Réalisation :