2
5 Août
2013

L’hôtel Sacacomie : ma cabane au Canada version grand luxe!

Par Jasmine Nadeau | Catégories : Canada, Hôtels - hébergement, Nature - plein air, Spas - détente

Nous avions envie d’un week-end au cœur de la forêt québécoise. Revoir l’hôtel Sacacomie et la vue spectaculaire sur le majestueux lac, nous retrouver tous les deux, bien manger et surtout, nous détendre.

hôtel Sacacomie

L’hôtel Sacacomie, au coeur de la forêt.

Au cœur de la forêt, aux derniers détours d’une route sinueuse, on aperçoit l’hôtel Sacacomie, un immense bâtiment de bois rond. Dominant son territoire sauvage avec fierté, il est tout à fait à l’image que l’on se fait de la « cabane au Canada ».

Sur la grande terrasse surplombant le lac Sacacomie, on entend parler l’allemand, l’italien et le français. On comprend ce qui séduit les visiteurs étrangers à l’hôtel Sacacomie : la nature à perte de vue, le caractère rustique et chaleureux de ses bâtiments et le service attentionné.

Julien, le fils d’Yvon Plante, le visionnaire derrière la construction de l’hôtel Sacacomie, nous confirme que la clientèle se compose à moitié d’Européens. Julien Plante a suivi la trace de son père en s’impliquant dans le bon fonctionnement de l’établissement, mais c’est Joyce, la femme d’Yvon, qui mène les affaires depuis le décès de ce dernier en 2005. Elle aura relevé le défi de main de maître et accompli ses rêves.

Une grosse corneille vient se percher près de nous sur la terrasse. Personne n’y fait attention, comme si elle faisait partie du paysage. Son plumage noir contraste avec les collines vertes adoucies par une légère brume et le bleu pâle du ciel. Un peu plus tard, c’est au tour d’un écureuil qui ose s’approcher à la recherche d’un bout de quelque chose à se mettre sous la dent.

hôtel Sacacomie

L’une des plus belles et plus grandes suites de l’hôtel Sacacomie

Notre chambre

Murs, planchers et plafond, tout est en bois. Seules les peintures abstraites de Joyce, viennent ponctuer ici et là, les longs corridors.

Notre chambre est sur le côté ouest du bâtiment. Nous aurions sans doute préféré une chambre avec balcon côté lac, mais l’hôtel est plein. Nous sommes en haute saison. De notre balcon, on voit tout de même un peu le lac.

Une grosse armoire de pin, le lit, deux tables de chevet, deux chaises et un bureau de travail composent l’ensemble, disons assez sobre, du mobilier de notre chambre.

Un édredon blanc et plusieurs oreillers sont placés sur notre lit douillet. Il n’y a pas de téléviseur, mais le wi-fi est accessible partout.

spa geos hôtel Sacacomie

Le spa Geos de l’hôtel Sacacomie.

Le spa Geos

Pour le repas du soir, nous avons réservé une table à 21 h. Ainsi, nous pouvons profiter du spa Geos. Le bonheur.

Le Geos a bien changé depuis son ouverture en 2009. Les végétaux ont repris le dessus sur les grosses pierres. Il s’intègre bien avec la nature qui l’entoure.

On y trouve de grands bains à remous extérieurs, un hammam à l’eucalyptus, des saunas finlandais, l’un avec luminothérapie et l’autre avec vue sur le lac, et un coin détente autour d’un feu de bois. Le bain froid avec une chute nous permet de nous rafraichir entre les séances de bains chauds. La vue sur le lac à travers la cime des arbres au coucher de soleil est magique!

À table!

De retour à la chambre, nous avons tout juste le temps de nous changer pour filer à la salle à manger goûter la fine cuisine du chef Maxime Albert.

La salle est presque pleine. De notre table, on voit le lac et les collines qui l’entourent.

Après le potage, je choisis en entrée les tomates de saison, chantilly au fromage de chèvre, olives noires et basilic. Quelle fraîcheur en bouche! Michel opte pour le croustillant de crabe et de crevettes roses. Il semble vraiment apprécier son choix.

Ce premier soir, en plat principal, Michel déguste le duo de gros pétoncles et crevettes, petits pois verts onctueux et gelée de citron. Pour ma part, je choisis les pâtes du jour à la bisque de homard et saumon.

Le lendemain, Michel succombera au Wapiti et moi au magret de canard. Notre vin, un Osoyoos Larose 2009, un vin canadien d’exception.

Randonnée en nature

Après avoir aussi bien mangé et bien dormi, rendez-vous avec dame nature. Avec plus de 65 km de sentiers en pleine forêt, le territoire de l’hôtel Sacacomie est un endroit exceptionnel pour la randonnée.

Nous avons choisi un circuit de 8 km qui passe près du lac Lambert, du lac Fred et qui monte ensuite vers le pic Élevé où nous découvrons un fort joli panorama sur le lac. À plus 30 degrés, sous le soleil de midi, le dernier kilomètre nous semble interminable. Le gaspacho bien frais et relevé de l’hôtel sera le bienvenu!

En résumé, mes coups de cœur à l’hôtel Sacacomie :

  • La vue spectaculaire sur la nature sauvage
  • La cuisine du chef Maxime Albert
  • Le spa Geos
  • Le look chaleureux de ce superbe bâtiment de bois rond

 

À savoir

o

Les prix

On peut séjourner au Sacacomie, en forfait demie-pension (1 nuitée, 1 souper 4 services et un petit déjeuner buffet) à partir de 128,50 $ par personne en occupation double.

Pension complète (on ajoute le repas du midi) à partir de 152 $.

Les suites, en demi-pension, sont offertes à partir de 250 $ par personne en occupation double.

Les forfaits comprennent l’accès à la piscine, aux canots, aux pédalos et aux kayaks.

Un montant de 40 $ par jour par personne est exigé pour l’accès au spa Geos. Il est possible d’y avoir accès de 19 h à 21 h 30 pour un montant de 25 $ par personne. À l’achat de soins (massage ou autre), l’accès aux bains est inclus.

 

Quand y aller?

Au printemps :

Au printemps, on met en tête de liste, la « partie de sucre » pour déguster les produits de l’érable, une pratique authentique et traditionnelle du Québec.

ours noir hôtel Sacacomie

Ours noir près de l’hôtel Sacacomie.

En été :

On y va pour la pêche, l’observation des ours et des castors, le canot, le pédalo et le kayak, le rabaska, les promenades en forêt, la baignade, les balades en quad (véhicule tout-terrain) et en « buggy ».

Une activité qui m’a semblé un peu chère, celle de la visite des chiens polaires et des bébés chiens en été avec interprétation du mode de vie des chiens de traîneaux à 65 $ par personne.

J’imagine que de garder et nourrir la centaine de chiens doit représenter une grosse somme et justifier ce tarif…

En automne :

On privilégie la randonnée à cheval (37 $) et le vol en hydravion pour admirer les couleurs et l’étendue du territoire du haut des airs. Le vol en hydravion coûte cher, mais ça en vaut la peine.

traineau a chiens hôtel Sacacomie

Traîneau à chiens sur le lac Sacacomie.

En hiver : 

On y va pour la raquette, la motoneige, le ski de fond, le traîneau à chien, la pêche sur la glace et le spa.

2 commentaires
Ajouter un commentaire »

    1.
  1. WOUAHHHHHHH Il est magnifique cet hôtel … Je suis dégoûté de ne pas l’avoir vu pendant mon trip au Canada sinon j’aurais passé une nuit ou deux dedans sans hésiter. Surtout que je trouve que les tarifs ne sont pas si exorbitant… ^^

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Monde
Influenza Réalisation :