2
10 Déc
2013

Visiter la forêt pluviale et le volcan Soufrière de Ste-Lucie

On connait les Antilles pour leurs plages et leurs hôtels «tout inclus», mais sur certaines de ces îles on retrouve aussi des sites naturels splendides et bien souvent méconnus. C’est le cas du volcan Soufrière de Ste-Lucie et de la forêt pluviale.

volcan soufrière de Ste-Lucie

L’emblème de Ste-Lucie est sans contredit ses deux pitons, des aiguilles volcaniques qui dominent la baie de Soufrière.

L’emblème de l’île antillaise de Ste-Lucie est sans contredit ses deux pitons, d’étonnantes aiguilles volcaniques hautes de plus de 700 mètres.

Derrières ces fameux pitons s’étendent les collines de St-Lucie, recouvertes presqu’entièrement par la forêt pluviale.

À partir de Coconut Bay Resort, au sud de l’île, notre guide nous conduit à travers les petites agglomérations aux noms français tels que Vieux-Fort, Choiseul, Laborie et Soufrière. Ces noms français nous rappelle que Ste-Lucie, aujourd’hui pays membre du Commonwealth, a déjà été une colonie française.

Les maisons sont colorées et délabrées. Bien que tortueuse, la route asphaltée n’est pas aussi mauvaise qu’on nous l’a dit.

chute Toraille Ste-Lucie

La chute Toraille.

En gravissant les collines, nous nous arrêtons d’abord à la chute Toraille. Quelques pas suffisent pour nous approcher de cette jolie cascade haute d’une quinzaine de mètres. La forêt pluviale et ses arbres hauts de plus de 20 mètres nous entourent. On y voit des lianes, des épiphytes, des fleurs magnifiques et des oiseaux tropicaux.

Nous poursuivons vers le jardin botanique Diamond, réputé l’un des plus beaux sites naturels de l’île.

jardin botanique Diamond

Des sentiers bien entretenus traversent la végétation luxuriante du jardin botanique Diamond.

Le jardin botanique Diamond

Pour mieux voir de près la végétation typique de la forêt pluviale des Caraïbes et pour connaître le noms de toutes ces plantes magnifiques, nous faisons un deuxième arrêt au Jardin botanique Diamond.

Pour mieux profiter de notre visite, nous faisons appel aux services d’un guide qui nous donne quelques leçons d’histoire naturelle. Étrangement, le Nordique que je suis reconnaît la plupart des plantes que présente notre guide.

jardin botanique Diamond

Au jardin botanique Diamond, on observe de nombreuses espèces de plantes que l’on voit habituellement chez le fleuriste.

C’est que plusieurs de ces plantes se retrouvent dans nos salons et bureaux : ficus, rhododendron, langue de belle-mère, caoutchouc et crotton; dans nos cuisines : cacao, muscade, avocat; et chez le fleuriste : oiseau de paradis, jasmin et alpinia.

Une différence, toutefois : ces « plantes d’appartement » atteignent ici plusieurs mètres de hauteur.

jardin botanique Diamond

La chute Diamond.

Au bout du sentier, une jolie chute coule sur la pierre de couleur rose orangée. L’endroit a servi de décor à une scène de Romancing The Stone, un film d’aventure mettant en vedette Michael Douglas.

L’eau de cette cascade provient d’une source minérale située près du volcan. Des bassins recueillent cette eau laiteuse et chaude pour que les visiteurs puissent s’y baigner et ainsi profiter des ses vertus thérapeutiques.

Au lieu de se saucer, nous remontons vers la source, direction volcan.

volcan Soufrière de Ste-Lucie

Au centre de la jungle luxuriante, un îlot de désolation. C’est le volcan Soufrière de Ste-Lucie.

Le volcan Soufrière de Ste-Lucie

Au centre de la jungle luxuriante, un îlot de désolation. C’est le volcan Soufrière de Ste-Lucie. [ Il y a plusieurs autres volcans appelés Soufrière dans les Antilles ]

Les parfums épicés de la forêt pluviale cèdent leur place aux odeurs nauséabondes venues des profondeurs de la Terre. C’est là que l’on découvre d’où provient le nom de Soufrière ; ça sent le soufre.

volcan Soufrière de Ste-Lucie

Des étangs de boue grise en état d’ébulition projettent leurs fumerolles odorantes.

Le volcan Soufrière est toujours actif. Au creux de la vallée verdoyante, le paysage lunaire vit. Des étangs de boue grise en état d’ébulition projettent leurs fumerolles odorantes. Ça me rappelle Yellowstone.

La dernière fois que le volcan a fait éruption, c’est en 1780. Très surveillé, il fera sans doute éruption à nouveau, mais quand? Nul ne le sait. Pour le moment il est bien sage et fait la joie des touristes.

 

 

2 commentaires
Ajouter un commentaire »

    1.
  1. Fabuleux le paradis sur terre. Les photos sont sublimes. En effet quelle désolation de constater les ravages du volcan Soufrière.
    Malheureusement on ne peut se battre contre les forces de la nature.

  2. 2.
  3. Je ne connais les Antilles que de nom et de ce que j’ai pu en voir sur internet, mais ça me donne bien envie d’en apprendre plus sur cette région du monde. Concernant la souffrière, ses boues odorantes et ses fumerolles, ça me fait penser à Unzen, une ville thermale volcanique du Japon. Trés bel endroit.

Partagez votre avis...

© 2012. Tous droits réservés. Coups de coeur pour le Monde
Influenza Réalisation :